La cellule de crise communale s'est réunie ce lundi matin à Saint-Josse-ten-Noode afin d’analyser la situation sanitaire et d’ajuster ses décisions.  À l'issue de la réunion, l’annulation du carnaval a été convenue ainsi que le maintien de la fermeture des infrastructures communales jusqu’au 24 janvier 2020. L'ensemble de ces mesures fera l'objet d'une évaluation par la cellule de crise communale. Pour rappel, les Bains de Saint-Josse, les Bibliothèques communales (take-away possible), les Maisons de Jeunes, le Musée Charlier et les salles polyvalentes ne sont plus accessibles au public. Le carnaval devait se tenir au début du mois de mars.

"Nous rêvons tous de pouvoir revenir à nos vies d’avant, c’est un fait. Au niveau communal, cela se traduit aussi par la possibilité de retrouver l’atmosphère apaisante d’une bibliothèque ou d’un musée, le plaisir de nager sans contraintes, le foisonnement des projets d’une Maison de jeunes, l’insouciance et la liesse populaire d’un carnaval de rue. C’est avec beaucoup d’émotion que nous avons dû nous résoudre à annuler le carnaval, cette année encore. Les dernières annonces du Comité de concertation ne nous laissent pas d’autres alternatives. Nous gardons précieusement toute notre énergie pour organiser un carnaval l’année prochaine qui, je l'espère, viendra consacrer un retour à la normale", explique le bourgmestre Emir Kir.