La décision a été adoptée ce mardi matin par la bourgmestre et les échevins de Schaerbeek. Le centre de test, promis dès la recrudescence des cas de Covid, cet été, par la bourgmestre, sera accueilli sur le terrain indoor du Crossing. L'infrastructure sportive réunit tous les critères : le volume des lieux, la facilité d'accès et les possibilités de parking, la possibilité de gérer facilement le flux de circulation des personnes à tester et enfin, l’espace pour les équipes sur place et pour le matériel. 
Pour mémoire, la bourgmestre faisant fonction Cécile Jodogne (Défi) a insisté pour que cette nouvelle antenne schaerbeekoise s’inscrive dans la stratégie de dépistage de la Cocom. L'objectif est de pouvoir monter à 9000 tests par jour, avec l’ouverture de 7 centres sur l’ensemble du territoire bruxellois, tout en déchargeant les médecins généralistes et les hôpitaux submergés par les demandes de dépistage. 
"L’organisation d’un tel centre est une très lourde opération, à tous les points de vue : organisationnel, technique, ressources humaines, financier… Cela fait donc près de deux mois que la commune travaille à trouver des solutions avec la Cocom pour monter le projet de la manière la plus efficace possible dans un lieu adapté", précise-t-on du côté de la commune. 
C’est la Croix-Rouge qui devrait être à la manœuvre pour l’organisation quotidienne du Centre, en collaboration avec le CHU Brugmann. 
Le centre, qui ne sera évidemment pas réservés qu’aux Schaerbeekoises et Schaerbeekois, devrait être opérationnel d’ici 2 semaines, à raison de 6 jours par semaine et serait actif jusqu’au printemps 2021, en fonction de l'évolution de la situation sanitaire et des accords des différentes parties.