Le chef de groupe MR/VLD à la Ville de Bruxelles déplore la gestion de la Boum 2. "Je regrette que cet événement au Bois de la Cambre, non autorisé ait, à nouveau, viré en affrontements si violents. Les images montrent d'elles-même à quel point cet événement ne s’est pas bien déroulé contrairement aux propos du Bourgmestre".

David Weytsman "sur la base des informations des services de renseignements de notre zone". "Je l'avais demandé au conseil communal. L’événement a été annoncé et communiqué comme clairement interdit par le Bourgmestre. La Ville a déconseillé de se rendre au Bois. Il a été demandé à Facebook de retirer l’événement. Mais vu l’analyse de risque de cet événement et la communication excessive l’entourant, j’estime que tout n’a pas été fait pour éviter cette violence".

"Je regrette à nouveau que les entrées du Bois n’aient pas été filtrées voire fermées à un moment donné. Il était notamment tout à fait possible de contrôler l’identité des personnes rejoignant le Bois et rappeler que l’évènement était interdit. Au moment où les plaines du Bois étaient trop remplies, n’était-il pas préférable de fermer le Bois purement et simplement ? Si je suis évidemment favorable à laisser les espaces verts ouverts, notre devoir est aussi d’assurer la sécurité de chacun. Pour cela, il eut été courageux politiquement de faire fermer le Bois comme cela se fait régulièrement.

Le conseiller MR interrogera le bourgmestre sur la gestion de la Boum lors du prochain conseil communal. "Je rappellerai aussi au bourgmestre l’importance de la transparence dans la gestion de tels évènements. Il est important que soit communiqué l’analyse de risque de cet évènement, le seuil de tolérance accepté par les autorités et l’analyse du déroulé des évènements".