En mai, le nombre de jeunes chercheurs d'emploi bruxellois a augmenté de 7,9% sur base annuelle.

Fin mai, Bruxelles compte 8 240 jeunes chercheurs d'emploi de moins de 25 ans pour un taux de chômage de 22,5%. Par rapport à mai 2019, cela correspond à une augmentation de 7,9%. Le nombre de jeunes inscrits pour la première fois après leurs études augmente lui de 33,1%. En cette période marquée par le coronavirus et donc par une baisse importante des activités, les opportunités sont moins nombreuses en particulier pour les jeunes qui arrivent sur le marché de l'emploi.

A ce stade, l'impact du Covid-19 sur le chômage bruxellois reste toutefois globalement limité, indique Actiris. En mai, Bruxelles compte 84 930 chercheurs d'emploi, soit une baisse de 0,8% sur base annuelle. Le taux de chômage passe ainsi de 15,5% en avril à 15,1% fin mai. "Cette diminution survient donc après la légère augmentation du mois d'avril qui marquait la fin de 5 ans et demi de baisse du chômage." 

Plusieurs facteurs permettent d'expliquer cela. D'abord, c'est avant tout sur le chômage temporaire que se font ressentir les conséquences du coronavirus. Selon une estimation de view.brussels, l'observatoire bruxellois de l'emploi et de la formation, et de l'IBSA, l'institut bruxellois de statistique et d'analyse, 109 000 Bruxellois(es) sont concerné(e)s. Par conséquent, le nombre de personnes qui viennent s'inscrire chez Actiris est actuellement faible.

En outre, vu la fermeture des antennes, le déconfinement encore partiel et malgré le renforcement du contact center d’Actiris et la possibilité de s’inscrire également par smartphone via "MyActiris", certains chercheurs d'emploi attendent vraisemblablement que la situation se normalise avant de s'inscrire ou de prolonger leur inscription. Il est cependant toujours possible de bénéficier d'un accompagnement sur mesure, rappelle Actiris qui invite tous les Bruxellois sans emploi à s'inscrire rapidement via le numéro gratuit, le 0800/35 123 ou en ligne via MyActiris.

Le déconfinement crée de nouveaux besoins sur le marché de l'emploi

Avec le déconfinement et la reprise partielle des activités, Actiris a reçu 2 430 nouvelles offres d'emploi en mai, soit 45% de plus qu'en avril. Ces offres d'emploi concernent la réouverture des écoles, à des postes de nettoyages ou encore de vendeurs. Il s'agit de besoins spécifiques liés à cette période de déconfinement. Comparé à mai 2019, le nombre d'offres d'emploi a chuté de 18,3%.