Une course de tracteurs s'est improvisée jeudi soir sur le campement de fortune des manifestants

ETTERBEEK "Au final, on ne déplore aucun blessé, aucune bagarre, aucune détérioration de véhicules. Seuls certains barrages de police ont été forcés et par deux fois, des meules de foin ont été incendiées avenue de Tervueren."

Pour le bourgmestre etterbeekois Vincent De Wolf, la manifestation étendue sur deux jours dans la zone européenne de sa commune n'a finalement pas causé de problème particulièrement grave, si ce n'est d'indescriptibles embouteillages qui ont perduré jusqu'à vendredi en début de soirée.

MAIS Le maïeur craignait surtout des débordements dans la nuit de jeudi à vendredi sur l'esplanade du Cinquantenaire, là où une quarantaine de producteurs de lait mécontents avaient choisi de passer la nuit, avec force ballots de paille et sacs de couchage. "Leur présence n'a finalement donné lieu à aucun débordement" , confirmait Vincent De Wolf hier soir.

La raison de ce calme relatif est probablement à incomber aux forces de l'ordre, massivement présentes pendant ces deux jours. "Nous avons mobilisé une centaine de policiers ainsi qu'entre 20 et 30 membres du personnel des travaux et des voiries", invoque le bourgmestre. "Nous devrons nous priver de ce personnel pendant une semaine puisqu'une heure prestée correspond à trois heures à récupérer."

De son côté, Bruxelles-Environnement avait également dépêché ses hommes au parc du Cinquantenaire à l'issue des deux jours. Gardiens et jardiniers ont repris leurs pénates. "Nous ne déplorons aucun gros dégâts, si ce n'est des traces tout à fait gérables autour de la fontaine."

Une fontaine autour de laquelle quelques tracteurs ont fait la ronde...



© La Dernière Heure 2009