10 hôtels bruxellois se sont affrontés pour concocter le meilleur club sandwich de la ville

ANDERLECHT L’élection du meilleur club sandwich des hôtels bruxellois, quel intérêt finalement ? C’est que la confection du bon club n’est pas à la portée du premier venu. Il se décline de beaucoup de manières mais est en général composé d’éléments caractéristiques : plusieurs étages de pain grillé coupés en triangle, de la dinde, du bacon, du fromage, de la laitue émincée et de la tomate tranchée retenus, le tout retenu par des cure-dents.

Dix hôtels bruxellois se sont ainsi amicalement défiés sous l’arbitrage d’un jury de six personnalités parmi lesquelles Kwinten De Paepe, désigné Meilleur Jeune Chef de Flandre par Gault Millau, ou Joëlle Scoriels, la présentatrice de Sans Chichis.

Organisé à l’institut Emile Gryzon, sur le campus du Ceria, par l’association bruxelloise du secteur hôtelier, le concours a imposé au jury une dégustation de trois heures, en aveugle, des sandwichs préparés par les dix hôtels participant.

À cet exercice, l’Hôtel Métropole a fait l’unanimité avec son Métropole 31 préparé par une jeune toque de 22 ans, Sophie Bocquié. Son secret : “un club assez classique mais en lui ajoutant une touche de fraîcheur avec du citron vert pour cacher le côté gras du bacon et du chicon à la place de la laitue”, explique Sophie, très émue de gagner son premier concours.

Le deuxième lauréat est Le Château du Lac avec le JB’s Club préparé par Ludovic Jaminon. “Un sandwich très original dans l’esprit italien. Parmi les ingrédients : du pain aux poivrons, du pain au pesto, du bœuf et du fromage d’abbaye”, explique la présentatrice de Sans Chichis, visiblement conquise.

À la troisième place, le jury a récompensé Le Dolce La Hulpe Brussels avec son Sucré Gourmand préparé par Kevin Criquelaire. Un choix audacieux puisque l’en-cas était en réalité un dessert composé de pâte d’amande, de compote de pomme, de gelée de fraise et de crème brûlée.

Cet événement qui s’inscrit en prélude de l’année de la Gastronomie 2012 Brusselicious avait pour objectif de mettre en avant les jeunes commis – âgés de moins de 30 ans – issus de grands hôtels.



© La Dernière Heure 2011