Le député bruxellois Christophe De Beukelaer (CDH) va convertir son salaire 2022 de député en bitcoin. Il passera par la plateforme belge Bit4You. Concrètement, il enverra son traitement de député sur cette plateforme chaque fin de mois. Ceci pendant toute l'année 2022. Le montant transféré sera converti en bitcoin, annonce-t-il ce matin dans L'Echo.

"Par cette action, je veux démontrer ma confiance dans un monde financier en train de naître, un monde financier plus transparent, plus accessible dans le sens où il est décentralisé", nous explique-t-il. Il n'est pas tenu par quelques personnes qui décident d'imprimer plus ou moins de billets sans aucun contrôle ni débat parlementaire. Aujourd'hui, les banques centrales impriment des billets sans que personne n'en parle. Pourtant, l'inflation a un effet majeur sur le bien-être de la population. Les cryptomonnaies, c'est un deuxième monde financier, organisé autrement, décentralisé, aux mains des citoyens ? C'est une forme de contre-pouvoir monétaire sans intermédiaire."

L'élu bruxellois assure ne pas vouloir faire de la spéculation. "Je veux que le monde politique belge se bouge, légifère pour faciliter le développement des blockchains chez nous. Nous avons déjà des entreprises très dynamiques spécialisées dans ce domaine. De nombreux pays investissent dans les blockchains, je n'ai pas envie que la Belgique rate le train. La blockchain (technologie de stockage et de transmission d'informations sans organe de contrôle, NDLR), c'est le monde de demain."

Concrètement, Christophe De Beukelaer va verser 5 500 euros chaque mois sur la plateforme Bit4You. Soit 0,2 bitcoin au taux de change actuel. "Oui je prends un risque. Mais, d'abord je peux me le permettre. Ensuite, j'ai une vraie confiance sur le long terme. En faisant ça, j'investis dans de l'or numérique." L'élu bruxellois assure qu'il n'y a pas besoin de transférer de gros montants pour entrer dans le monde des cryptomonnaies. "On peut y mettre 50, 100 ou 300 euros. Il n'y a quasi pas de frais, au contraire des banques traditionnelles. Il suffit de s'inscrire. Cela permet de comprendre comment cela fonctionne.