Aujourd’hui, en Région bruxelloise, 447 personnes transmigrantes bénéficient d’un hébergement. 327 personnes sont accueillies dans une structure spécialement prévue à cet effet à Schaerbeek, depuis la fermeture du centre d’accueil La Porte D’Ulysse à Haren. 

Les 120 autres personnes bénéficient d’un accueil dans un hôtel depuis fin mars 2020. Cet accueil devait se terminer ce 1er juillet mais pour des raisons de santé publique et étant donné la situation précaire de ces personnes sans logement aggravée par la pandémie, la Région bruxelloise décide de maintenir provisoirement la capacité d’accueil des 120 personnes transmigrantes dans cet hôtel.

Cette prolongation est réalisée via l’octroi d’une subvention de 376.380 euros à l’asbl Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés (BxlRefugees) qui permettra entre autres de prendre en charge les dépenses relatives à l’hébergement dans l’hôtel, les frais de personnel encadrant et les frais de fonctionnement liés à l’hygiène, mais aussi de garantir le service de trois repas par jour. Les personnes qui ne sont pas accueillis dans l’hôtel mais qui séjournent à d’autres endroits bénéficient également chaque jour de l’aide alimentaire.

"Offrir un hébergement, dans des conditions humaines, aux personnes se trouvant dans une situation précaire est élémentaire et essentiel, surtout dans le contexte de pandémie que nous traversons. Il est important de rappeler que tous les citoyens ne sont pas encore vaccinés et cela est également le cas pour la population des sans-abris. Afin de continuer à lutter efficacement contre la propagation du virus, il est nécessaire de maintenir cette mesure sous les conditions existantes", explique le ministre-président Rudi Vervoort (PS).