IPM press print devient ainsi la première imprimerie du pays qui fonctionne avec deux tiers d'énergie renouvelable.

C'est une petite révolution qui vient de s'opérer pour le groupe de presse IPM, puisque 1 000 panneaux solaires ont été inaugurés ce mardi sur le site de l'imprimerie, en présence du ministre bruxellois de l'Environnement Alain Maron (Ecolo).

L'IPM press print, située sur le boulevard Industriel à Anderlecht, devient ainsi la première imprimerie du pays qui fonctionne avec deux tiers d'énergie renouvelable. C'est depuis cet endroit que sont notamment imprimés les exemplaires de La Dernière Heure - Les Sports et de La Libre Belgique.

"Environ deux tiers des panneaux sont installés à même le sol, le reste est installé en toiture", explique Alexandre Pirson, fondateur de Enerinvest, qui accompagne les entreprises dans la production d'énergie renouvelable. "Cette installation va permettre de couvrir un tiers de la consommation énergétique du bâtiment. 270 000 kwh peuvent être produits, soit l'équivalent d'une centaine de ménages. L'investissement s'élève à 300 000 euros."

© Ennio C.

© Ennio C.

Cet aménagement au sol est inédit et s'explique par la disposition des lieux qui ne permettait pas d'en installer davantage sur le toit. "La topographie du bâtiment n'est pas conçue pour y installer des panneaux solaires car il présente de trop nombreuses zones d'ombre", explique Eric Bouko, directeur de l'imprimerie. "Le terrain était libre depuis longtemps et il y avait une bonne opportunité d'y installer des panneaux solaires."

Ce projet cadre avec les ambitions de la Région bruxelloise, à l'heure où la transition écologique constitue une des priorités du gouvernement. "Nous devons respecter les accords de Paris en réduisant de 40 % les gaz à effet de serre d'ici 2030 par rapport à 2005", explique le ministre Alain Maron."Pour y arriver, il n'y a pas énormément de solutions. 60 % des émissions directes proviennent du chauffage et du refroidissement des bâtiments et nous avons donc mis en place une stratégie d'isolation des bâtiments. Par ailleurs, la solution photovoltaïque à Bruxelles s'impose comme une évidence au regard du bâti existant dans la capitale."

De son côté, François Le Hodey, CEO du groupe IPM, assure que le groupe de presse va continuer à investir dans la transition écologique dans les années à venir. "Nous souhaitons nous inscrire dans cette évolution des entreprises qui participent à la réduction de leur empreinte écologique. Chacun doit participer à la transformation de notre monde. Ici, c’est un projet fantastique puisqu'il s'agit de la première imprimerie de Belgique qui fonctionne aux deux tiers avec de l’énergie renouvelable", conclut François Le Hodey.