Le très sérieux championnat de Belgique de lancer de sapins s’est tenu la semaine dernière en Région bruxelloise. Un concours insolite qui se déroule dans de plus en plus de pays.

C’est au fil des ans devenu un événement sportif incontournable en Région bruxelloise qui permet de clore les fêtes de fin d’année en apothéose : le championnat de lancer de sapins s’est tenu la semaine dernière sur la place Pinoy à Auderghem.

L’événement était organisé pour la sixième année consécutivement par l’ASBL Motum. "Avant, on brûlait les sapins directement sur la place Pinoy mais pour des raisons de sécurité, nous n’avons plus eu les autorisations des pompiers", explique Pieter De Sutter, organisateur de l’événement. "Nous avons donc cherché des alternatives et un des commerçants de la place a vu que des concours de lancer de sapins étaient organisés en Allemagne. Nous avons alors décidé d’organiser un événement similaire en Région bruxelloise."

Cet événement, pour le moins insolite, intrigue la population et rencontre un succès croissant au fil des ans. "Le concours était, à la base, une manière ludique de clore les fêtes de fin d’année mais c’est désormais devenu le championnat de Belgique de lancer de sapins, avec des participants qui viennent parfois de loin et qui s’entraînent depuis très longtemps afin de réaliser la meilleure performance", poursuit-il.

Si l’événement prête à sourire, certains prennent ce concours très au sérieux. "Après chaque lancer, les juges vérifient la distance précise du lancement à l’aide d’un mètre, il y a un classement consultable en ligne et des prix remis aux gagnants. Chaque lanceur a sa technique de prédilection. Il y a la technique du lancer du javelot, la technique du lancer du poids, etc.", ajoute Pieter De Sutter.

Concrètement, trois catégories sont reprises durant ce concours : les enfants de moins de 12 ans, qui lancent une branche ou un petit sapin, les femmes qui lancent un sapin de 5 kg et les hommes qui lancent un sapin de 10 kg. Une catégorie à part est celle des groupes, où le résultat de chacun des membres est additionné pour donner le résultat final. "Tous les sapins sont fournis gratuitement par un commerçant de la place, et les participants n’ont donc pas le droit d’amener leur propre sapin. Il faut respecter les dimensions légales pour chacune des catégories !"

Ce type de concours rencontre un beau succès en Europe et dans le monde. Ainsi, pareil championnat existe en Autriche, aux Pays-Bas, au Canada ou en Grande-Bretagne.

Plusieurs stands proposant de la petite restauration et des boissons étaient dressés pour rassasier les participants et les nombreux visiteurs. Pour la petite histoire, le record de 10,7 mètres réalisé en 2019 n’a pas pu être battu cette année…