Bruxelles 13 plaintes individuelles et une missive collective condamnent la préfète stagiaire, coupable de maintes "défaillances et anomalies".

En juin 2013, les édiles s’accordaient à l’unanimité sur le nom d’une préfète stagiaire. "Un signal clair" en vue de la "réhabilitation" du lycée Cudell, s’était avancé Emir Kir (PS), le maïeur. Pour le coup, c’est totalement raté. Le 17 octobre dernier, une plainte collective ("non signée par peur des représailles") a mis sur le pavois des inconduites déjà vieilles d’un an...

Découvrez l'intégralité de cet article dans notre Edition Abonnés (à partir de 4.83€/mois)