Le ministre flamand en charge de Bruxelles, Benjamin Dalle, condamne la violence à l'égard des policiers et se dit prêt à dialoguer avec les agents et les syndicats. Le ministre a été interpellé mercredi soir par le syndicat SLFP à la suite d'images montrant des policiers agressés au cours d'une intervention à Anderlecht.

Le syndicat policier a partagé cette vidéo sur sa page Facebook mercredi soir, en ajoutant ce commentaire: "que pensez-vous Pascal Smet et Benjamin Dalle? Nos collègues auraient-ils dû faire autrement? Était-ce une priorité? "

Le secrétaire d'État bruxellois et le ministre flamand avaient eux-mêmes commenté un incident survenu le mois passé à Anderlecht dans lequel un jeune de 19 ans avait perdu la vie après une collision frontale avec un véhicule de la police. M. Dalle avait notamment demandé, après ces faits, de la compréhension envers certains jeunes.

Réagissant jeudi à un nouvel incident impliquant riverains et forces de l'ordre, Benjamin Dalle a condamné la violence à l'égard de policiers. "La violence à l'encontre de la police est inacceptable. Les auteurs doivent être sévèrement punis. Les policiers travaillent souvent dans des circonstances difficiles. Ils méritent notre respect", a-t-il déclaré sur Twitter.

Un porte-parole du ministre flamand a par ailleurs précisé que ce dernier était toujours prêt à engager le dialogue avec la police et les syndicats. "Il est aussi déjà allé parler sur le terrain avec les policiers. Il comprend leur situation et souhaite évidemment les appuyer", ajoute son porte-parole.

Le président du MR, Georges-Louis Bouchez, a également déclaré son soutien aux agents de police, déplorant "un vrai problème de respect des forces de l'ordre".