Le moratoire sur les coupures de gaz et électricité est prolongé jusqu’au 31 mai prochain, annonce le ministre bruxellois en charge de l’Energie Alain Maron (Ecolo). Soit une nouvelle prolongation de deux mois. Au total, ce moratoire sur les coupures de gaz et d’électricité aura duré 20 mois, s’il n’est pas de nouveau prolongé au-delà du 31 mai. Selon Brugel, environ 2 100 Bruxellois dits ‘hivernaux’ évitent une coupure grâce au moratoire. Sibelga est en train de tous les appeler pour vérifier s’ils veulent se tourner vers le CPAS afin de ne pas être coupés : 30 % d’entre eux répondent favorablement. L’arrêté du gouvernement bruxellois a été adopté ce jeudi.

En temps normal, les coupures de gaz et d’électricité sont interdites durant une période dite hivernale allant du 1er octobre au 31 mars. Le gouvernement bruxellois avait déjà prolongé cette période jusqu’au 30 avril 2020, puis au 30 juin 2020 dans le cadre des mesures de soutien aux ménages bruxellois les plus impactés par le Covid-19. Les clients concernés – ceux qui auraient dû être coupés – seront automatiquement renvoyés chez l’opérateur Sibelga, fournisseur de dernier ressort.

"Le travail de collaboration mené conjointement par tous les acteurs du groupe de travail est remarquable. La prolongation de la trêve hivernale leur permettra de poursuivre la mise en oeuvre des mesures adoptées pour informer et accompagner les clients hivernaux. Un maximum de coupures pourront ainsi être évitées à la fin de la trêve", se réjouit le ministre bruxellois de la Santé Alain Maron (Ecolo).

Les factures non payées durant cette période restent bien évidemment dues. Afin de pallier le risque d'accumulation de factures, le gouvernement bruxellois a mis en place un groupe de travail rassemblant Bruxelles Environnement, Sibelga, Brugel, les CPAS, InforGaz Elec et le centre d'appui social énergie. L'idée est d'aider les clients concernés à régler leurs dettes durant cette période de trêve. "Ce groupe de travail établira l’accompagnement à envisager pour permettre aux clients hivernaux de régler leurs dettes. Il permettra également de clarifier les actions des différents acteurs (CPAS, Brugel, Sibelga, InforGazElec) avec pour objectif d’éviter la coupure de ces clients après le 31 mars", explique-t-on au cabinet du ministre Maron.