"Le gouvernement bruxellois ne semble pas avoir entendu le message", fustige le MR bruxellois après les annonces du Comité de concertation. Lors de la conférence de presse suivant le comité de concertation de ce vendredi 23 octobre, Alexander De Croo a appelé à la prise de responsabilité de chacun. Préférant adopter une série de mesures concernant la culture et le sport, les autorités ont évité de mettre en place un reconfinement, mais ont demandé à chacun de prendre les choses en main. "Durant la première vague, Bruxelles fut attentiste. Reproduire les mêmes erreurs serait impardonnable, met en garde David Leisterh, le président du MR bruxellois. Bruxelles doit agir davantage car la capitale voit les contaminations et hospitalisations se multiplier."

Le parti libéral a souligné la gravité de la situation dans la ville. "Les hôpitaux font face à une situation extrêmement tendue et le personnel soignant est sur les genoux", insiste M. Leisterh dans un communiqué.

La forte concentration de la population dans la capitale justifie à elle seule, selon le MR, que l'on adopte une approche différenciée par rapport à d'autres régions du pays. "J’appelle le gouvernement bruxellois à réfléchir à prendre des mesures complémentaires comme par exemple : la suspension des compétitions sportives pour les enfants de plus de 12 ans, le port du masque obligatoire sur tout le territoire bruxellois. La propagation se faisant surtout dans la sphère privée, il faut également réfléchir à étendre le couvre-feu pour éviter la multiplication de soirée privées, par exemple entre 21h et 6h du matin", a conclu le président du MR bruxellois.