Le réseau public bruxellois Iris avait lundi matin 31% de ses lits occupés par des cas Covid dans les unités de soins intensifs (USI), a indiqué mardi Etienne Wéry, l'administrateur délégué pour le réseau Iris qui regroupe le CHU Brugmann, le CHU Saint-Pierre, les hôpitaux Iris Sud (les centres hospitaliers Baron Lambert, Etterbeek-Ixelles, Molière-Longchamp et Joseph Bracops), l'institut Jules Bordet et l'hôpital universitaire des enfants Reine Fabiola HUDERF. L'occupation des lits dans les unités Covid, hors soins intensifs, s'accélère également dans les hôpitaux publics Iris. Le taux de positivité aux tests PCR dépassait les 20% parmi les patients durant toute la semaine passée.

Le groupe Chirec compte 92 patients Covid hospitalisés sur ses 3 sites. La clinique Ste-Anne St-Rémi à Anderlecht dénombrait ce mardi 44 patients Covid dont 5 aux soins intensifs, contre 36 patients hospitalisés mardi passé dont 3 aux soins intensifs. L'hôpital Delta à Auderghem traite 29 patients Covid ce mardi dont 6 aux soins intensifs, contre 10 patients hospitalisés mardi de la semaine dernière dont 3 aux soins intensifs. L'hôpital de Braine-l'Alleud - Waterloo compte lui ce mardi 19 patients hospitalisés dont 4 aux soins intensifs et il avait en comparaison 15 patients hospitalisés mardi dernier dont 3 aux soins intensifs.

A l'UZ Brussel, 54 patients sont soignés pour Covid-19 dont 14 en soins intensifs (10 sous ventilation invasive). Ces dernières 24 heures, 7 nouveaux patients ont été admis et 5 patients ont pu quitter l'hôpital.

Aux cliniques universitaires St-Luc, 58 patients Covid sont hospitalisés dans les unités classiques auxquels s'ajoutent 15 patients Covid dans les unités de soins intensifs. "Il y a eu une augmentation sensible des hospitalisations Covid cette dernière semaine", commente Sylvain Bayet, porte-parole pour l'établissement hospitalier.

"Comme les autres hôpitaux de Bruxelles, on est en phase 1B depuis la semaine dernière, c'est-à-dire que 50% des lits de soins intensifs sont réservés aux patients Covid. La situation est sous contrôle. Lors de la première vague, on était monté, sans être dépassé, à près de 130 patients Covid dans les unités de soins et à près de 30 aux soins intensifs. On commence aujourd'hui à envisager de reporter des soins non urgents - la phase 1B induit un peu cette préparation - mais ce n'est pas encore effectif".