BRUXELLES

Le meilleur artisan de Bruxelles est un retraité particulièrement actif

ARTISANAT Malgré la foison de prix qui traîne déjà sur la cheminée de sa maison molenbeekoise, Richard François n’en revient pas.

Hier, il a reçu celui de meilleur artisan bruxellois de l’année à l’occasion du salon Artisanart , en cours tout le week-end sur le site de Tour&Taxis. “Je suis particulièrement heureux et surpris, surtout pour la mosaïque d’art. Elle n’est pas toujours liée à l’art. Avec ce prix, il s’agit d’une vraie reconnaissance.”

À la clé, un chèque de 2.000 € et, surtout, la mise en lumière d’un art qu’il vénère et maîtrise par-dessus tout.

Son credo : la mosaïque romaine. Il en fait des tableaux. De l’art. Autodidacte, Richard François a pourtant passé sa vie avec les trains, “dans la sécurité ferroviaire” , plus précisément. “Je fais de la mosaïque depuis six ou sept ans. Mais cela en fait quarante que je sais qu’un jour, je viendrai vers cette activité.”

Avec succès. Sa maîtrise de la mosaïque romaine lui semble en réalité naturelle. “Lorsque j’allais en Italie, je voyais ces mosaïques. Et j’avais l’impression que je la comprenais. Je comprenais comment donner une expression à un visage.”

En Belgique, ils ne sont que deux à pratiquer cet art à un tel niveau, “un Belge d’origine italienne qui a fait une école renommée en Italie et moi” . Il n’en vit néanmoins pas. “Je suis retraité. À chaque tableau que je réalise, je me lance le défi de le terminer. Cela prend beaucoup de temps.”

Il ne livre qu’en Belgique, trop lourd et complexe à transporter. L’œuvre qui lui a permis la récompense bruxelloise lui a pris 300 heures de travail…

en savoir plus

Site web de Richard François : www.mosaic-art.be.



© La Dernière Heure 2009