Bruxelles Ce jeudi 17 octobre, en commission de l'Aide aux personnes au Parlement bruxellois, le député Gaëtan Van Goidsenhoven (MR) a interrogé le ministre Alain Maron (Ecolo) sur la mise en oeuvre du parcours d'accueil obligatoire pour les primo-arrivants en Région bruxelloise.

Le nouveau ministre a annoncé que le caractère obligatoire de ce parcours ne pourrait être mis en oeuvre en 2020, comme prévu initialement. En cause : les acteurs de terrain, les bureaux d’accueil pour primo-arrivants et les différentes communes de la Région bruxelloise, ne sont pas suffisamment préparées. Les catégories de personnes qui pourraient être exemptées de cette obligation n’ont pas encore été clairement déterminées.

Pour Gaëtan Van Goidsenhove, il s'agit là d'un "nouvel échec de la politique d'intégration à Bruxelles. Les gouvernements successifs à Bruxelles n’ont pas été en mesure de se donner les moyens pour rendre opérationnel le par - cours d’intégration. Cette situation est dramatique car elle menace l’intégration des primo-arrivants dans notre pays".

Le député regrette la situation dans laquelle se trouvent les communes, chargées d'informer le primo-arrivant de cette obligation. "Les communes sont complètement désarmées face à cette situation. Les moyens de la Région bruxelloise qui doivent être mis à disposition des communes pour les accompagner dans leur nouvelle mission n’ont malheureusement pas encore été identifiés."