Le parquet de Hal-Vilvorde a requis lundi une peine d'emprisonnement de 48 mois contre un jeune homme qui aurait été impliqué dans le braquage d'un magasin Colruyt, près du quartier de la Cité Modèle à Bruxelles. 

Trois auteurs ont pris la fuite avec une grosse somme d'argent et quantité de cigarettes. Le jeune suspect a été identifié sur la base d'images de caméras de surveillance et d'empreintes digitales, mais nie toute implication. Le braquage du magasin Colruyt a eu lieu le 20 novembre 2019, vers 19h25. Trois hommes masqués sont entrés de force dans le magasin, ont menacé le personnel présent et se sont enfuis avec 2.000 euros en liquide et 20 cartouches de cigarettes, soit 1.300 euros de plus. 

Environ trois heures plus tard, des inconnus ont mis le feu à un tas de vêtements et à d'autres affaires dans la Cité Modèle toute proche.

Selon le parquet, il s'agissait très probablement des vêtements des voleurs. Parmi les objets brûlés se trouvait également un sac en papier, sur lequel ont été découvertes les empreintes digitales de H.B., 23 ans. Parallèlement, ce jeune homme a également été reconnu par un inspecteur de la police locale de Bruxelles sur les images de surveillance enregistrées lors du braquage.

Le parquet a requis, lundi, 48 mois d'emprisonnement contre le jeune homme. Son avocat a fermement plaidé l'acquittement.

"Il est totalement impossible de reconnaître quelqu'un sur ces images", a déclaré Me Boris Reynaerts. "Les auteurs étaient si bien masqués que seuls leurs yeux étaient visibles. Le fait que les empreintes digitales de mon client soient sur ce sac en papier ne prouve pas qu'il soit impliqué dans ce hold-up."

Le jugement sera prononcé le 28 septembre.