Le programme de restauration du Conservatoire de Bruxelles entend rendre à ce joyau du patrimoine son lustre d'antan et déployer son potentiel en termes d'acoustique, de fonctionnalité et d'apprentissage de haute performance.

Via l'aide du secrétaire d'Etat en charge de la Régie des Bâtiments, Mathieu Michel, le projet de restauration prévoit l'élargissement du périmètre d'intervention aux deux maisons du Conservatoire situées côté parc du Petit Sablon, mises à disposition par la Régie des Bâtiments.

Depuis 2018, le projet a évolué. Les nouveaux volumes ont été conçus de manière à s'intégrer au sein de l'îlot urbain du Conservatoire, dans le respect du patrimoine. Aucune extension ne sera visible depuis l'espace public, que ce soit de la rue aux Laines ou de la rue de la Régence. Les nouveaux volumes viendront s'intégrer au bâti existant tout en préservant le caractère unique de l'îlot intérieur du site.

Une première campagne de sondages a été réalisée et a permis de mieux appréhender les bâtiments existants. Les études stratigraphiques et chromatiques permettront notamment de restituer la palette des couleurs dans la grande salle de concert.

Les études ont été menées de manière concertée, tant avec les occupants que le maître d'ouvrage, la Commission royale des Monuments et des Sites (CRMS), urban.brussels et les autorités bruxelloises..

Le projet mené par la SM ORIGIN-A2RC ARCHITECTS-FVWW prévoit une importante requalification des espaces intérieurs. Il comprend l'aménagement de 40 petites classes de cours, 8 grandes classes, 4 masterclasses, la création d'une salle de concert pour musique de chambre, une nouvelle salle de répétition pouvant accueillir un orchestre symphonique, des espaces de stockage et de consultation dédiés aux prestigieuses collections de la bibliothèque, des espaces administratifs et techniques destinés aux deux institutions que le site abrite (CRB & KCB), la restauration de la grande salle de concert et plusieurs interventions visant le confort des musiciens (loges, guesthouse pour résidence) et du public (foyer, accessibilité¿). La circulation entre les différentes infrastructures du site sera renforcée pour permettre aux étudiant(e)s de pouvoir se former dans les meilleures conditions.

L'élaboration du dossier de permis d'urbanisme dit "permis unique", dans le cadre d'un permis relatif à un patrimoine classé, ainsi que la mise en œuvre d'un appel d'offre aux entreprises constituent les prochaines étapes préalables au lancement du chantier, prévu pour une durée de 3 ans.

Enfin, l'orgue Cavaillé-coll sera démonté au printemps prochain en vue de sa restauration.