Plus précisément, les socialistes bruxellois réunis en bureau ont décidé d'appuyer les initiatives prises par Caroline Désir en vue d'assurer le maintien de l'ouverture des écoles, moyennant des adaptations d'organisation.

Ils ont déploré "la volonté de certains de cibler les écoles dans la lutte contre la pandémie en ne voulant offrir comme perspectives qu'une fermeture des établissements scolaires.

Le PS bruxellois se réjouit de voir qu'une autre piste a été retenue, à savoir le maintien de l'ouverture des établissements, tout en renforçant les mesures de précaution pour les élèves et les enseignants.

"Faut-il rappeler que les chiffres du décrochage scolaire sont en augmentation en Région bruxelloise depuis le début de la crise COVID (plus de 45 % des jeunes sont en risque de décrochage scolaire) et qu'il serait très dommageable pour les élèves, et en particulier les élèves des milieux populaires, de leur imposer un nouveau retard d'apprentissage?", a souligné le président de la fédération bruxelloise du PS, Ahmed Laaouej, à l'issue de la réunion.

Le PS Bruxellois soutient aussi pleinement la proposition de la ministre de l'Éducation de prévoir une vaccination prioritaire pour les enseignants et relaiera cette demande à tous les niveaux de pouvoir.

Cette approche permettra d'assurer une présence suffisante des enseignants et de garantir le bon fonctionnement de nos écoles, estiment les socialistes bruxellois .