Ce jeudi, Médecine pour le peuple de Schaerbeek ouvre un centre de testing accessible tous les jours de 18 h à 19 h dans ses locaux, chaussée de Haecht 276. Menée par le PTB schaerbeekois, cette initiative a pour objectif de pallier le manque d’effectifs et les énormes délais d’attente dans les centres de tests classiques (hôpitaux, cliniques, etc.).

"Les demandes de tests ne font qu’augmenter. Nous envoyons nos patients se faire tester mais certains reviennent bredouilles. On constate que les centres de testing sont dépassés et n’arrivent plus à suivre les demandes. J’ai envoyé un de mes patients se faire tester à l’hôpital Brugmann-Brien. Quelle surprise quand, une fois sur place, il découvre une file d’attente avec 60 patients. L’hôpital lui a même conseillé de revenir le lendemain car il avait peu de chances de passer le jour même. Même écho du côté de l’hôpital Saint-Jean qui nous confie être submergé", s’inquiète le Dr Nele Vandenbempt.

À Schaerbeek, les chiffres de nouvelles contaminations augmentent chaque jour. "Semaine passée, Schaerbeek a dû faire face à une augmentation 55 % des cas. C’est la plus grosse augmentation en Région bruxelloise après Molenbeek", constate le médecin. "Nous avons contacté la commune il y a près d’un mois pour obtenir un local afin de mettre sur pied un centre de testing au niveau communal. Nous n’avons toujours pas reçu de proposition concrète alors que plusieurs médecins généralistes veulent prêter main-forte pour augmenter la capacité de testing."