C'est le nouveau fritkot à découvrir à Bruxelles.

Amatrices et amateurs de vraies frites belges, voici the new place to eat à Bruxelles. Ouvert depuis le mois de novembre sur la très agréable rue du Vieux Marché aux Grains (place Sainte-Catherine), Fritkot Chouke ne vise qu’un seul objectif : "Faire revivre le fritkot d’autrefois. Celui, à la côte belge, où l’on venait avec sa casserole chercher des frites à emporter", commente Agathe, gérante des lieux avec son compagnon.

Dans cet établissement sans chichi à l’exception du portrait du couple royal, les frites (3,50 € la belle portion) sont cuites "à l’oreille" - autrement dit "tu écoutes la frite, si elle fait ce bruit-là, c’est qu’elle est cuite", dixit Agathe - et dans un bain de graisse de bœuf composé à 75 % de graisse non raffinée et à 25 % de graisse raffinée. La frite d’Agathe, issue de patates fraîches livrées chaque jour, est croustillante à l’extérieur, molle à l’intérieur, délivre un petit goût de viande pas du tout écœurant. Elle est aussi d’un bon calibre. En deux mots : incroyablement savoureuse.

Pour parvenir à ce goût, Agathe et son compagnon ont fait le tour de la Belgique, au gré des innombrables fournisseurs, au gré des meilleurs frituristes du pays. "Nous n’avons quasiment jamais retrouvé ce goût si caractéristique de la frite de notre enfance, avec ce petit arrière-goût de viande. C’est ce que nous avons créé, ici chez Fritkot Chouke", se réjouit Agathe.

Il n’y a pas que la frite qui mérite un détour récurrent du côté de la place Sainte-Catherine. Comment qualifier le hamburger maison autrement que par "c’est une véritable tuerie". 135 grammes d’angus beef accompagné d’une fine tranche de cheddar, d’un peu d’emmental, d’oignons cuits minute et d’une sauce burger légèrement barbecuetée. Le tout fourré dans un pain buns à la new-yorkaise absolument irrésistible.

À 6,50 €, ce burger éclate haut la main ses concurrents produits à la va-vite dans les trop nombreuses chaînes de burgers fleurissant aux quatre coins de la capitale. Quant aux géants du burger, ils peuvent aller se coucher… Au menu, encore, un burger de poisson (150 grammes de colin d’Alaska) particulièrement croustillant ou un crispy chicken composé d’un vrai filet de poulet (sauce poivre et iceberg) ou des boulettes maison (oignons, persil).

Pour les veggies, Fritkot Chouke propose encore un burger de légumes "qui n’a rien à voir avec les éponges classiques" ou un burger de quinoa. Bientôt, une fricadelle veggie s’invitera à la carte.

L’aventure d’Agathe commence à prendre forme malgré une mise en place particulièrement rocambolesque et laborieuse. La façade toute de briques jaunes et l’auvent étant classés, elle et son compagnon ont mis trois ans pour obtenir les permis. "Cela fait près d’un demi-siècle que ce lieu est fermé. Les clochards squattaient là, urinaient, on devait appeler la police tout le temps", rappelle celle qui bosse dans le bistrot juste en face. "Nous avons dû prouver qu’il y a déjà eu un commerce à cet endroit. Nous sommes remontés au début du XIXe siècle pour en trouver trace. Nous avons passé de nombreuses heures à fouiller dans les archives de la Bibliothèque royale…" Ensuite, une fois en règle avec les Monuments et Site, c’est la Ville de Bruxelles qui ne souhaitait plus d’Horeca dans l’hyper-centre-ville.

Trois ans plus tard, Fritkot Chouke semble donc avoir trouvé son rythme de croisière. Et peut largement prétendre au titre de future meilleure frite de Bruxelles !

En savoir plus : Fritkot Chouke, rue du Vieux Marché aux Grains 2A à Bruxelles. Ouvert tous les jours de midi à 22 h. Infos ou commandes : 0474.30.25.31. Site web : www.fritkot-chouke.be.