La semaine dernière, les autorités bruxelloises ont constaté une augmentation de 76% du nombre d'infections en région bruxelloise par rapport à la semaine du 28 décembre. "Le taux d'incidence sur 14 jours (nombre d'infections sur 14 jours par 100.000 habitants, sur jour-10 à jour-4) a augmenté en passant à 206, contre 150 au tout début 2021", explique la Commission communautaire commune (Cocom). "Si, en comparaison avec les autres régions, la région bruxelloise présente encore les chiffres parmi les plus bas en Belgique, nous devons continuer à maintenir nos efforts et rester vigilants pour contenir le risque d'autres nouvelles infections."

La Cocom assure que "cette augmentation est en lien avec les retours de zone rouge et avec les PLF (Passenger Locator Form - Formulaire de localisation du Passager) remplis. Ainsi, entre le 1er et le 10 janvier, 41.800 PLF ont été enregistrés en région bruxelloise. C'est-à-dire une proportion de 70% du nombre de PLF pour la Belgique durant cette période qui s'explique par la caractéristique internationale de la population bruxelloise."

Pour la Cocom, l'augmentation du nombre de personnes positives au Covid-19 peut être corrélée à l'augmentation du nombre de personnes testées, qui elle-même est corrélée aux retours de voyageurs de zone-rouge. "Nous avons d'ailleurs enregistré une augmentation importante de nouvelles infections de covid-19 dans les communes bruxelloises présentant le plus grand nombre de PLF remplis. Il s'agit, entre autres, des communes de Bruxelles-Ville, d'Etterbeek, d'Ixelles, Saint-Gilles et de Woluwe-Saint-Pierre."

La rentrée des zones rouges a donc fait plus que doubler le nombre de tests dans la région bruxelloise. Comme le nombre de tests positifs des retours de voyages est aux alentours de 3%, le taux de positivité diminue en passant à 4,6%, contre 6,5% en début janvier. "Même si ce taux est plus faible que la moyenne pour la Belgique, il faut rester très prudent, davantage encore en ce qui concerne les personnes qui rentrent de voyage, pour éviter que de nouvelles infections n'entrent dans notre pays."