A Laeken, à quelques mètres de l'Atomium, derrière la place Saint-Lambert et son église du même nom, le rond-point où se rencontrent les rues Reper-Vreven, Stevens-Delannoy et Félix Sterckx va changer de visage. Ce rond-point "sera réorganisé en coupant la circulation entre les rues Reper-Vreven et Félix Sterckx. Cela créera une vraie place à part entière", peut-on lire sur le site de la Ville de Bruxelles. " Pour l'instant, c'est un espace grisâtre et terne, décrit Thi-Tiên Trân attachée de presse de Ans Persoons (SP.A), échevine de l'urbanisme à la Ville de Bruxelles. Nous allons lui donner un caractère plus ouvert". Parmi les aménagements prévus sur la place piétonnière, il y aura une plaine de jeux, des arceaux et un box à vélos, du mobilier urbain comme des bancs, une boite à livres, une fontaine à eau et des espaces pour les terrasses destinées aux établissements horeca. Treize nouveaux arbres seront également plantés.

L'enquête publique est terminée depuis le 25 février et la commission de consultation se tient le 10 mars. "Les travaux devraient commencer dans la deuxième moitié de l'année pour une durée de 80 jours", précise l'attachée de presse de l'échevine.

Le comité de quartier Triangle Houba-Sobiesky-Heysel s'intéresse à cet espace depuis longtemps. "Il y a deux ans, nous avons réalisé une enquête sur la mobilité auprès des riverains, précise Vincent Bourgois, coordinateur mobilité du comité. Cela avait suscité beaucoup de questions mais aussi beaucoup de réponses. On avait pu constater que les riverains plutôt âgés voulaient pouvoir se garer devant chez eux et que les jeunes n'y tenaient pas spécialement. Nous avons présenté notre enquête à l'échevin mobilité avec quelques idées pour apaiser les lieux. Notre projet qui s'étend jusque la place Saint-Lambert est une réelle demande des habitants".

© D.R.

Le comité Triangle a été surpris de découvrir il y a quelques mois une enquête publique sur le réaménagement du rond-point où sont évoquées certaines idées de leur enquête mobilité. Sur leur page Facebook, le comité a rappelé aux riverains de la future place l'enjeu de l'enquête publique. Le comité de quartier Triangle a même réalisé sa propre enquête et a recueilli une quinzaine de commentaires. "Il y a certaines inquiétudes concernant la sécurité, explique Vincent Bourgois, voisin de cette future place. Il est connu que des dealers sévissent dans le quartier. Les gens ont peur que le trafic se fasse sur l'aire de jeux. L'aire de jeux est occupée par les enfants la journée et c'est très bien mais cela peut attirer un autre public le soir voire la nuit. Nous demandons plus de passages des gardiens de la paix, de l'éclairage et des caméras qui peuvent filmer à 360 degrés". Les habitants craignent notamment le bruit et demandent que les matériaux utilisés pour le mobilier urbain absorbent les bruits. Thi-Tiên Trân assure qu'il y aura sur cette place un travail sur l'éclairage pour améliorer la sécurité. "Il n'y aura aucun endroits obstrués ou sombres".

Le comité Triangle a rédigé tous les commentaires des habitants et les a transférés à l'échevine en charge du dossier. Ils espèrent pouvoir participer à la commission de concertation qui a lieu dans une semaine.

Un nom pour une nouvelle place

Qui dit nouvelle place publique dit aussi nouveau nom. La Ville de Bruxelles lance un appel aux riverains. Ces derniers ont jusqu'au 1er mai pour donner leurs suggestions de noms pour cette nouvelle place laekenoise. Dans le cadre d'une politique de féminisation de l'espace public, la Ville de Bruxelles a une préférence pour des propositions féminines. Et la porte-parole de l'échevine ajoute : "il faut que la personne proposée ait un lien avec le quartier".