Des centaines de personnes ont convergé vers le cimetière d'Ixelles ce lundi soir suite à la qualification des Diables Rouges après la victoire contre la Finlande. Nous étions sur place et avons assisté à des scènes de liesse, des jeunes accrochés aux lampadaires, des fumigènes, de la musique à fond.

Au fur et à mesure du match, la fête n'a cessé de prendre de l'ampleur et la police n'était plus en mesure de canaliser la foule. Résultat : il a été décidé de tout simplement bloquer la circulation.

© DR

"Il y avait beaucoup de monde et par mesure de sécurité nous avons décidé de fermer la circulation. La Stib a été avisée de cela et après quelques heures, tout a été solutionné. Il y avait beaucoup trop de monde et la police n'était plus en mesure de canaliser la foule sur les trottoirs donc on a décidé de fermer les rues avoisinantes par soucis de sécurité", explique Ilse Van de Keere, porte-parole de la zone de police Bruxelles Capitale Ixelles.

Des scènes similaires étaient déjà survenues lors des deux premiers matchs mais dans une moindre ampleur. 

© DR

© DR

Ces scènes de liesse sont inéluctables et vont être amenées à se reproduire en cas de bonnes performances des Diables rouges, à commencer par dimanche prochain avec le match des huitièmes de finales. Ne faudrait-il dès lors pas mieux organiser une projection du match dans une sorte de "fan zone" dans un endroit plus vaste, comme par exemple au stade d'Ixelles, à 300 mètres en contre-bas du cimetière d'Ixelles ?

Nous avons posé la question au bourgmestre ixellois Christos Doulkeridis. Il se dit favorable à organiser une projection sur grand écran, à condition de s'entendre avec les autres bourgmestres. "Il avait été décidé lors de la réunion des bourgmestres avec le ministre-président que jusqu'à la fin du mois de juin, on ne ferait pas de grande projection avec beaucoup de monde. C'était lié à la situation épidémiologique à ce moment-là vu qu'on devait éviter les grands rassemblements", explique-t-il.

Mais désormais, il constate que les chiffres liés au Covid vont dans le bon sens et que les règles sont de plus en plus dures à être respectées. "Les protocoles en vigueur actuellement fonctionnent très bien pour l'opéra mais pas pour le foot et inévitablement, avec le résultat des Diables, les gens veulent être ensemble. Les chiffres liés au Covid vont dans le bon sens et il y a une diminution du respect des règles. On doit donc bien constater que le cimetière devient un "spot" important et nous avons abordé cette question au niveau du collège ce mardi matin. Une réunion va être organisée avec la police et les autres communes pour voir comment s'organiser autrement durant les prochains matchs. Soit on ferme l'accès au cimetière dès le départ, soit on prévoit un autre endroit avec une projection sur grand écran, au stade d'Ixelles ou ailleurs, mais il faut donc uniformiser avec les autres communes. Sans quoi tout le monde va s'agglutiner à un seul et même endroit, ce qui serait contre-productif", conclut-il.