Il mesure 21 m de haut, soit trois de plus que l’année passée. Plaisirs d’hiver intégrera également le piétonnier.

Les fêtes de fin d’année se profilent déjà et avec elles, son évènement incontournable à savoir les Plaisirs d’hiver. Le programme de cette 15e édition qui se déroulera du 27 novembre au 3 janvier est déjà arrêté. Les organisateurs en ont dévoilé les contours sur leur site en qualifiant le marché de Noël d’"événement qui attire le plus de visiteurs à Bruxelles". Durant cinq semaines, plus de 1,5 millions de personnes sont attendues, avec une bonne part de touristes étrangers.

Après la ville de Québec l’année passée, c’est aujourd’hui la Tunisie qui est mise à l’honneur. Un choix qui dénote un peu avec l’ambiance de Noël, mais qui, pour les organisateurs, est hautement symbolique. "En choisissant la Tunisie, pays de traditions et de culture, la Ville de Bruxelles entend encourager le processus démocratique récompensé cette année par le Prix Nobel de la Paix" , indique le site. C’est aussi un signal fort pour le tourisme, principal moteur économique du pays, quelque peu mis à mal par les attentats de Sousse en juin dernier.

Le parcours fera lui plus de 2,5 km. Comme l’an dernier, la patinoire reprendra ses quartiers sur la place de la Monnaie pour permettre un meilleur dégagement du marché aux poissons.

Grand changement cette année, Plaisirs d’hiver intégrera le piétonnier au niveau de l’axe Bourse-De Brouckère et de la rue Henri Maus qui longe la Bourse. Une attention particulière sera donnée à l’illumination du boulevard Anspach, de De Brouckère à Fontainas, histoire de rendre plus attrayant un piétonnier qui est, pour l’instant, sous le feu des critiques.

Enfin, on en sait plus de la star incontestée de cette fin d’année : le majestueux sapin de la Grand-Place. Il ne nous viendra pas cette année d’une contrée lointaine. Cette fois-ci, il sera bel et bien de chez nous. Le spécimen choisi a une taille de 21 m. Un très beau gabarit si l’on en juge le précédent épicéa qui nous venait de Lettonie et ne mesurait que 18 m. Si la hauteur de 21 m se confirme, le sapin serait le plus grand que la Grand-Place ait jamais accueilli.