Le Syndicat Libre de la Fonction publique (SLFP) demande lundi dans une lettre adressée à la hiérarchie une augmentation de l'effectif de garde des pompiers de Bruxelles. "A chaque garde, il y a de plus en plus de malades", écrit Eric Labourdette, dirigeant responsable du syndicat, dans ce courrier. 

Samedi dernier, "nous ne disposions plus assez d'agents pour armer un troisième départ ni une cinquième ambulance. De plus, il n'y a plus de remisiers en 8h, le week-end. La fonction est donc assurée par du personnel de garde qui assume, en plus, toute l'unique chaîne de décontamination des véhicules d'interventions du SIAMU, de la Croix-Rouge et certains véhicules de police".

Le SLFP demande que la direction augmente l'effectif de garde en fonction de la charge de travail supplémentaire des agents à cause de cette pandémie et qu'elle réfléchisse au meilleur fonctionnement des chaines de décontamination.

Pour ce qui est d'une aide à la décontamination des véhicules, le SLFP a reçu comme réponse du SPF Intérieur qu'"actuellement aucune demande d'appui à la Protection civile n'a été formulée par les zones de secours pour le nettoyage des ambulances Covid-19. La Protection civile est, néanmoins, disposée à apporter son soutien en concertation avec le SIAMU". Le SLFP demande donc, que conformément à la réponse du SPF Intérieur, la direction fasse le nécessaire auprès de la protection civile.