La procédure de changement de nom du tunnel est désormais terminée. Depuis le 1er février, le public devait voter entre 15 candidates pour renouveler le nom du tunnel Leopold II.

Et c'est Annie Cordy qui a récolté le plus de suffrage. Sur les 30.715 votes comptabilisés, Annie Cordy en a eu plus de 22%.

Elke Van den Brandt, Ministre de la Mobilité, se réjouit de ce changement de nom : "les citoyens et les citoyennes ont choisi : le tunnel le plus célèbre du pays deviendra cet automne le tunnel Annie Cordy. C'est un premier pas, symbolique, vers un meilleur équilibre dans la dénomination des espaces publics. Et cette liste nous fournit aussi de l'inspiration pour rebaptiser d'autres lieux et donner aux femmes à Bruxelles la reconnaissance qu'elles méritent."

Au même titre que Nawal Ben Hamou, Secrétaire d’Etat à l’Egalité des chances : "Cette première action participative avait pour objectif de susciter l’implication des Bruxellois et Bruxelloises dans le processus d’évolution de leur ville. Le nombre important de votants nous encourage à mener d’autres initiatives pour mieux visibiliser les femmes à Bruxelles, mais aussi leur apport à la culture bruxelloise, belge ou internationale. Ce sont, selon nous, des leviers positifs pour promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes dans l’espace public."

Les travaux du tunnel qui portera le nom de la chanteuse et actrice belge se termineront durant l'automne 2021, moment auquel le changement de dénomination deviendra effectif. 

Michèle Lebon-Cooreman, nièce d’Annie Cordy, a aussi réagi, non sans émotion. "Que le nom d’Annie Cordy soit plébiscité me touche énormément. J'entends cet appel des votants à inscrire l’artiste et son œuvre dans la mémoire de la ville qui l'a vu naitre. Je m'y associe avec beaucoup d'émotion d'autant qu'une réflexion a été entamée avec les autorités bruxelloises pour trouver un emplacement en surface pour évoquer de façon didactique la personnalité et le parcours de ma tante", confie-t-elle.