Nouvel objectif pour le Mr.Propre bruxellois: rassembler 500 volontaires, ramasser 500 000 mégots de cigarettes et distribuer des milliers de cendriers de poche.

"On ne peut pas marcher trois mètres sans croiser un mégot au sol. Ils sont devant chez nous, aux pieds des arbres, dans les égouts, à l'entrée des gares, des stations de métro, sur nos plages et surtout... dans nos océans !", s'indigne Leo Not Happy, organisateur incognito de nombreux événements qui tendent à rendre Bruxelles plus propre.

Le 21 avril dernier, Leo et son équipe avait organisé un événement d'ampleur nationale de ramassage de mégots. À Bruxelles, 220 volontaires avait récolté 240 000 mégots. Le 27 avril prochain, il réitère l'expérience et propose de rassembler 500 bénévoles afin de ramasser 500 000 mégots à travers toute la capitale. Par la même occasion, Leo Not Happy veut aussi distribuer des milliers de de cendriers de poche aux fumeurs. "Certains fumeurs ont pris le réflexe de les jeter par terre. Beaucoup n’ont pas conscience que le mégot est un déchet qui n’est pas biodégradable et très nuisible pour l'environnement. Il pollue à lui seul 500 litres d'eau à cause des 4000 composants chimiques et du plastique qu'il contient", explique-t-il.

Pendant le ramassage, une équipe taguera à l'entrée des avaloirs et égouts le message " Ici commence la mer - Ne rien jeter " en français et néerlandais. Ceci uniquement sur le territoire de la Ville de Bruxelles. 

Du matériel sera à disposition des bénévoles. 

Pour découvrir les horaires et les lieux de départ ainsi que la procédure pour s'inscrire, rendez-vous sur l'événement Facebook organisé par Leo Not Happy.

© Emilie Akiko