Une soirée trop arrosée et la police se fait encercler par la foule lors d’une intervention au niveau du Parvis de Saint-Gilles.

Il est environ une heure ce samedi quand une patrouille de police de la zone Midi (Anderlecht, Forest et Saint-Gilles) se stationne au niveau du Parvis de Saint-Gilles. Les terrasses des cafés sont bondées et les policiers veulent s’assurer que tout se déroule dans le calme et la bonne humeur. Une conversation débute même entre des fêtards et les deux policiers. C’est alors qu’un petit plaisantin commence à taguer le véhicule de service dans lequel se trouvent encore les 2 inspecteurs.

Remarquant l’artiste en plein travail, les policiers sortent de leur véhicule et tente de l’intercepter. L’auteur des faits prend la fuite en fendant la foule avec un policier à ses trousses. Le collègue resté seul à côté du véhicule est alors encerclé, insulté et bousculé par les “bobos” de la place.

L’appel aux renforts est lancé et pas moins de 5 véhicules arriveront sans tarder. Les esprits s’échauffent. Profitant de cette tension, le vandale arrive à prendre la fuite. Il pourrait également être l’auteur de plusieurs dégradations constatées sur des véhicules stationnés dans le quartier. La foule, comme un seul homme, se retourne contre les policiers sur place. La vidéo qui circule déjà sur internet ne montre que la fin de l’intervention, lorsque les policiers ont été obligés de faire usage du pepper spray pour faire reculer les gens et quitter les lieux sans encombre. C’est sous les insultes et les huées que les policiers vont regagner leurs véhicules.

Pendant de nombreuses minutes, c’est plus d’une dizaine d’inspecteurs et un officier qui seront bloqués sur place à cause d’une foule anti-police qui a pris fait et cause pour un vandale. Une enquête est en cours et les enregistrements des caméras de surveillance ont été saisis.

Le résultat de cette soirée est clair. Le tagueur a pu prendre la fuite mais trois individus ont été privés de leur liberté et ils devront répondre d’obstruction à la justice, rébellion et incitation à l’émeute.