La Conférence des bourgmestres de Bruxelles a décidé mercredi que les Ukrainiens qui arrivent dans l'une des dix-neuf communes de la capitale bruxelloises ne doivent pas payer eux-mêmes leur droit d'inscription. Ils demandent également le soutien de la Région bruxelloise dans ce contexte, car les frais d'inscription varient parfois fortement dans les différentes communes bruxelloises.

Le gouvernement fédéral a récemment décidé que les CPAS du pays recevront 135 % du Revenu d'insertion pour chaque réfugié qu'ils accueillent. Cette augmentation est destinée à couvrir les coûts supplémentaires auxquels les Ukrainiens doivent faire face.

"Nous demandons que les frais d'inscription soient payés soit directement via le Revenu Minimum d'Intégration qu'ils reçoivent du CPAS, soit via un remboursement par le CPAS ou la commune. Nous demandons à la Région bruxelloise de clarifier ces modalités. Nous sommes maintenant en train de négocier et nous demandons à la Région de faire en sorte que cette période se passe le mieux possible", a commenté déclare Olivier Deleuze, bourgmestre de Watermael-Boitsfort et actuellement président de la Conférence des bourgmestres de Bruxelles.
En outre, les bourgmestres bruxellois ont discuté des arrangements clairs qu'ils peuvent prendre concernant l'accueil des Ukrainiens par des particuliers et de la possibilité de délivrer des cartes de riverains aux nombreux réfugiés qui sont arrivés en Belgique en voiture.