Une nouvelle fresque vient rejoindre le parcours BD de Bruxelles. Cette fois-ci c'est une œuvre engagée car ce sont les célèbres Crocodiles de Juliette Boutant et Thomas Mathieu.

Cette fresque en noir et vert, comme le sont les traits de la BD, s’inscrit dans la lutte contre le harcèlement sexuel et le sexisme. En 6 petites scènes, elle dénonce les différents visages du harcèlement et du sexisme ordinaires. Qu’il se manifeste en rue, dans le monde du travail, ou encore chez soi, dans la sphère familiale.

« "Les crocodiles" est une bande dessinée qui recueille des témoignages de harcèlement de rue et d'agressions sexistes et sexuelles, en utilisant l’image du crocodile pour dénoncer ces comportements, expliquent Juliette Boutant et Thomas Mathieu, auteurs de la BD. Nous avons réalisé pour la Ville de Bruxelles une fresque avec différentes scènes de sexisme pour ne pas oublier que les agressions sexistes sont une réalité et qu'il appartient à chacun d'être vigilant pour que ces violences puissent cesser. Nous sommes heureuse et heureux que ce projet qui dénonce le harcèlement de rue ait maintenant sa place dans la rue grâce à cette fresque. »

La convention, présentée au premier Conseil communal de septembre, lie les auteurs et la Ville de Bruxelles dans la lutte contre le harcèlement et le sexisme.

"Plus qu’un projet artistique, la fresque des Crocodiles répond à une mission sociale et citoyenne essentielle. Avec cette œuvre , le parcours BD s’étoffe, mais le neuvième art démontre ici surtout , une nouvelle fois, sa capacité à dénoncer l’intolérable, en l’espèce les agressions quotidiennes dont sont victimes les femmes. » insiste Arnaud Pinxteren, échevin de la Rénovation Urbaine de la Ville de Bruxelles.

La fresque « les Crocodiles » a été inaugurée ce vendredi au cœur du Pentagone, sur la façade de l’Athénée Royal Gatti de Gamond. à l’angle de la rue du Canon et de la rue aux Choux.