Bruxelles Pour le manager du centre LaVallée, la visite du couple présidentiel est l’occasion de redorer l’image écornée de Molenbeek.

C’est l’effervescence, du côté du centre LaVallée situé à Molenbeek, où le président français Emmanuel Macron se rendra en compagnie de son épouse Brigitte, mardi prochain. Selon nos informations, le président se rendra dans cet espace de travail partagé de 6 000 m2, géré par Smart, en matinée.

C’est le Roi Philippe en personne - qui a déjà visité LaVallée- qui a décidé d’inviter Emmanuel Macron dans ce "creative hub". Durant la matinée, le président français et son épouse rencontreront différents acteurs qui œuvrent en faveur de entrepreneuriat créatif.

Citons notamment la présence de responsables d’ASBL qui œuvrent dans le secteur associatif et socio-culturel comme Tada (qui propose un enseignement complémentaire et motivant à des jeunes Bruxellois issus de quartiers défavorisés), Art2Work (qui développe pour les jeunes Bruxellois une série de programmes axés sur le développement personnel et l’intégration économique), ou la Maison des Cultures et de la Cohésion Sociale de Molenbeek.

LaVallée, qui a ouvert ses portes en septembre 2014, est en trois ans de temps devenu un endroit urbain unique où quelque 130 entrepreneurs, principalement du secteur créatif, créent, mettent sur pied des projets, échangent des idées et des compétences.

Au cours de ces trois années, l’ancienne blanchisserie désaffectée a été progressivement réaménagée de manière à pouvoir abriter des bureaux, des ateliers, des salles pouvant accueillir des expositions et autres événements ainsi que des espaces de formation et de répétition. On y rencontre notamment des plasticiens, graphistes, designers, vidéastes, artisans et professionnels de la communication. "Nous avons pour vocation première d’offrir un espace de travail destiné aux entrepreneurs créatifs", explique Pierre Pevée, manager de l’endroit.

Selon lui, la venue d’Emmanuel Macron est une aubaine afin de redorer l’image de Molenbeek, ternie - le mot est faible - depuis les attentats survenus à Paris et à Bruxelles. "C’est une excellente chose que le Roi ait proposé au président français de se rendre chez nous car cela va permettre de renvoyer une autre image de Molenbeek au monde entier. De nombreux médias seront présents et nous avons à cœur de montrer que la commune n’est pas un repère à terroristes, mais bien une entité dynamique où de nombreux projets sociaux et culturels voient le jour. Bien sûr, il y a de la pauvreté et des difficultés, mais pas de la manière décrite par certaines personnes et certains médias", confie Pierre Pevée.

Le lundi, une cérémonie d’accueil pour le couple présidentiel français sera organisée sur la place des Palais à Bruxelles. Emmanuel Macron et son épouse se rendront ensuite à Gand, où ils visiteront l’Hôtel de ville et le Musée des Beaux-Arts (MSK), avant de participer en soirée à un banquet d’Etat au château de Laeken.