"Cette redécouverte devrait constituer un moment fort, une occasion de s'ouvrir l'esprit dans une période qui reste très anxiogène", estime Pierre-Yves Desaive, conservateur art contemporain aux MRBAB.

"Be Modern" invite à une redécouverte des grands noms du modernisme international et de ses représentants belges, selon les MRBAB. Les visiteurs pourront admirer des œuvres de Klee, Matisse, Picasso, Wouters, Donas, Duchamp, Bacon, Dotremont, Arp, Vasarely, Calder, Broodthaers, Moore, Raveel, Christo, Vandercam, Hockney, Dujourie, Tuymans, etc.

L'exposition présente trois grands thèmes: l'émancipation de la ligne et de la couleur et l'évolution vers un langage visuel radicalement abstrait; l'utilisation des matériaux, le changement du rapport à l'objet et la perspective de l'art conceptuel; et enfin, l'évolution des rapports entre l'homme et le monde au XXe siècle et les questions existentielles qui en découlent.

En parallèle, les visiteurs pourront découvrir une installation vidéo de Bill Viola intitulée "Purification", des œuvres du courant minimaliste américain dont trois de l'artiste Frank Stella (né en 1936), issues d'une collection privée, ainsi que le projet collectif "ART CARES COVID", présentant le travail de plus de 40 artistes belges, dont la vente est reversée au profit des artistes et de l'ASBL "À Travers les Arts!".

La crise du coronavirus a en effet pesé et pèsent encore sur les musées. Sur les cinq millions d'euros que le musée a en réserve, trois millions seront déjà utilisés pour résorber les pertes de 2020, a avancé pour preuve Michel Draguet, directeur général des Musées. Les deux millions restants pourraient déjà être utilisés d'ici juillet 2021.