Pas moins de 54 musées participent cette année aux Nocturnes. L’initiative qui devait fêter ses 20 ans en 2020 avant son annulation a été repensée pour pouvoir s’organiser au mieux dans une situation sanitaire pour le moins fluctuante.

Les Nocturnes proposent ainsi aux visiteur(euse)s de retourner à l’essentiel de la pratique muséale avec : des standing guides, guides experts qui se tiendront à disposition au cœur des expositions et répondront, par bulle, aux questions du public ; un volet de programmation behind the scenes (dans les coulisses) qui présentera en direct certains métiers du musée ou laissera les visiteur(euse)s accéder à des lieux généralement fermés au public, comme les réserves ; un volet de programmation kids pour les enfants jusqu’à 12 ans (par groupe de maximum 10) ; des activités extra-muros en extérieur qui situeront historiquement les musées dans leur quartier.

Entre autres au programme, un escape game par bulle qui laisse s’introduire dans la salle des coffres du Musée de la Banque Nationale ; l’accès à un passage secret qui relie le Musée Art & Histoire & le Musée de l’Armée par les Arcades du Cinquantenaire ; une rencontre avec les artistes de la nouvelle exposition Les Orages à l’Iselp ; une promenade immersive spéciale 3e millénaire aux alentours du Musée des Egouts ; une découverte de l’Art Nouveau autour de la Maison Cauchie ou encore une visite guidée pour les enfants par des enfants dans l’exposition Jacqueline de Jong au Wiels. 

Les plus avides de nouvelles expositions ne seront pas en reste et pourront découvrir la spirituelle Icons à la Fondation Boghossian – Villa Empain, Chanson d’Amour sur la création sonore outsider au art et marges musée ou encore un duo d’expositions contrastées sur de grands départs au Musée Juif de Belgique : de l’art contemporain avec Ellis Island et le récent travail photographique de Mathieu Pernot sur les réfugiés de l’île de Lesbos dans Something is happening.

Les Nocturnes ont lieu chaque jeudi soir de 17h à 22h. L’heure de fin sera systématiquement ramenée à 21h selon l’évolution du couvre-feu bruxellois (les musées participants aux premières nocturnes du 22.04 et du 29.04 se termineront ainsi à 21h). L’augmentation des capacités pour certaines activités dépendra également de l’évolution de la situation et de recommandations du Comité de Concertation en la matière.

Lors des Nocturnes, chaque musée coûte 5 euros (tarif standard) ou 2,50 euros (-26 ans), toutes animations comprises.