L'association des parents d'élèves de l'école 7 étoiles à Berchem-Sainte-Agathe ne comprend pas la décision de la commune de fermer l'entrée arrière de leur école en pleine période de Covid-19. Cette entrée est historiquement fermée car la commune ne trouve personne pour réguler la circulation de ce côté de l'école.

Depuis le Covid-19, en mars dernier donc, la commune a fait ouvrir cette entrée afin de mieux faire respecter les mesures de distanciation physique entre les parents allant déposer/chercher leurs enfants à l'école.

"Nous avons appris avec stupéfaction, ce vendredi 23 octobre, que cette entrée sera à nouveau condamnée à partir de ce lundi", s'étonnent les parents. Du coup, tous les parents sont obligés d'emprunter un chemin de 80 centimètres de large pour déposer leurs enfants à l'école. Voyez la vidéo.

© DR

"Avec les années, nous avons su que c'est principalement une personne, un voisin, qui s'oppose à l'ouverture de cette entrée. Nous parlons ici d'un voisin qui a suffisamment de poids dans la commune que pour influencer les décisions du collège communal", dénoncent les parents d'élèves portés par leur président Nawfal Ben Messaoud via une pétition en ligne qui a déjà récolté une centaine de signatures. "On nous avance également l'argument des embarras de circulation mais cela n'a pas de sens car en fermant cette entrée, on rengorgerait la rue de l'Étoile Polaire au profit des habitants de la rue du Zénith. C'est un non-sens."

Pour les parents d'élèves, "cette grille d'entrée ne peut pas être condamnée. Elle concerne 40% des enfants de l'école ainsi que tous les parents qui habitent de ce côté-là de Berchem-Sainte-Agathe.
Si tout le monde passe par la rue de l'Étoile Polaire, 40% des parents de l'école devront emprunter un petit sentier de fortune sur lequel il est impossible de se croiser en respectant les distances de sécurité".

Pour mettre fin à cette situation problématique, le bourgmestre de Berchem-Sainte-Agathe Christian Lamouline (CDH) a trouvé un compromis qui pourrait satisfaire les deux parties : les riverains et les parents d'élèves. "Nous allons installer des palissades le long de l'entrée arrière de l'école, rue du Zénith. Ainsi, les parents qui passent par là n'auront plus de vue plongeante dans les jardins et les salons des maisons voisines directes. Une fois les travaux terminés, nous rouvrirons cette entrée aux parents." Le bourgmestre berchemois espère que les travaux seront terminés pour le printemps prochain au plus tard. Dans le même temps, la commune élaborera un plan de circulation pour le quartier après avoir analysé les flux de voitures aux heures d'école.

"Pourquoi ne pas réaliser un kiss and ride", envisage encore Christian Lamouline qui estime par ailleurs que les craintes des parents sont un peu exagérées. "Depuis l'obligation du port du masque, la question de la distanciation physique se pose moins dans un cas comme les entrées et sorties d'écoles. D'autant que lors de la sortie, tous les parents s'agglutinent devant l'entrée. Quant au manque d'espace via l'entrée avant, le problème est identique à l'arrière."

De plus, poursuit l'élu CDH, "cette entrée arrière n'était pas surveillée. Des jeunes venaient y faire des bêtises parfois. Tandis que sur le plan de la mobilité, les parents se garaient un peu n'importe, devant les portes de garage, etc. La commune aurait pu faire des aménagements plus tôt".