A l'instar de tous les restaurateurs du pays, les deux patrons du restaurant Les Fils à Papa à Uccle n'en peuvent plus. Sébastien et Maxime Dewael (ils sont cousins, pas frères) ont tenu à marquer le coup hier en installant une immense bâche les mettant en scène dans leur plus simple appareil, casseroles sur les parties intimes... forcément avec un titre sans équivoque : "L'année 2020 nous a mis à poil". En phylactères : "M. De Croo, rhabillez-nous s'il vous plaît ! Papa ne peut plus nous aider !"

"Nous avons installé la bâche hier", explique Sébastien. "Nous avons fait ça sur un coup de tête. Et surtout parce que la situation devient intenable. Le premier confinement, ça pouvait encore aller mais là, on ne tient plus." Jusqu'ici, les deux associés ont reçu 3 000 euros de prime unique et touchent le double droit passerelle depuis le 2e confinement. Pour le reste... "Rien. On ne se paie plus, le montant du droit passerelle sert à payer les charges fixes et nous mettons de notre poche." Leur salut pourrait passer par une nouvelle prime ? "Peut-être". Mais, surtout, par la réouverture des restaurants, malheureusement pour eux pas prévue pour tout de suite.

Ils pensent à se lancer dans la livraison à domicile. "Si ça continue comme ça, on va s'y mettre. Mais là encore on va devoir engager de nouveaux frais."  Le restaurant Les Fils à Papa est une institution dans ce quartier ucclois. Il a ouvert voici plus de dix ans, les deux cousins avaient alors 22 ans à peine.

© DR