Dès ce 25 septembre, il sera interdit en Région bruxelloise d'exploiter des poneys ou autres équidés de foire sur l'ensemble du territoire. Depuis janvier 2019 déjà, les poneys ne pouvaient plus être utilisés sur les fêtes foraines sur le territoire de la région capitale bruxelloise. La mesure souffrait toutefois de plusieurs faiblesses.

Elle ne visait en effet que les seules fêtes foraines. Il était ainsi encore possible de trouver un carrousel à poneys sur les marchés, lors de brocantes, etc.L'interdiction ne portait en outre que sur les poneys et les chevaux. Elle pouvait donc être aisément contournée en utilisant des ânes, des mulets ou des bardots (croisement d'un étalon et d'une ânesse, NDLR).

Enfin, seule l'activité de carrousels était visée. Dorénavant, il est interdit de pratiquer aussi des promenades sur des marchés, manifestations ou fêtes foraines.

"Plus que jamais, nous devons repenser notre relation avec le vivant et avec les animaux. Souhaitons-nous véhiculer une image d'animaux-esclaves auprès de nos enfants ?", interroge vendredi Bernard Clerfayt (DéFI), le ministre bruxellois du Bien-être animal.