Depuis ce mardi, les habitants des communes de Koekelberg, Berchem-Sainte-Agathe et Molenbeek-Saint-Jean reçoivent du gaz riche dans leurs chaudières, chauffe-eau et gazinières. Pour la très grande majorité d'entre eux, cela ne change strictement rien à leurs habitudes ni à leurs factures. Pour 2% d'entre eux, il sera par contre indispensable de changer de chaudière.

Ce passage du gaz pauvre au gaz riche est le fruit d'un arrêt de l'approvisionnement hollandais. Une série de séismes sous-marins atteignant 7 sur l'échelle de Richter a en effet poussé la population locale proche des gisements, dans la région de Groningen, et les élus locaux à ralentir la production de gaz pauvre, qui alimente tout Bruxelles et une bonne partie de la Belgique depuis des décennies.

Face à cette pénurie annoncée, il a fallu trouver d'autres gisements. Ceux-ci, nichés au Royaume-Uni, au Qatar et en Norvège délivrent du gaz riche qui, comme son nom l'indique, produit plus d'énergie pour une même quantité de gaz que le gaz pauvre.

A Bruxelles, plus de 500 000 ménages sont concernés. Parmi eux, entre 80 000 et 90 000 devront faire régler leur chaudière tandis qu'environ 10 000 devront en changer. Il s'agit des ménages équipés d'une chaudière datant d'avant 1978 et de celles ne répondant pas aux normes européennes. Les ménages les plus précarisés bénéficient d'une prime de 100 euros pour faire régler leurs appareils, à raison de deux machines par foyer. Tandis que ceux qui doivent changer de chaudière doivent passer par la prime fédérale - via gaz.be - pour obtenir une prime.

Pas de panique néanmoins, votre chaudière ne risque pas d'exploser si elle n'est pas réglée ou adaptée au gaz riche. "La chaudière risque d'avoir un moins bon rendement, elle risque de s'user plus vite et, in fine, dégager des émissions de monoxyde de carbone" - que l'on appelle aussi tueur silencieux, NDLR - explique Alan Lespineux, de chez Sibelga.

En juin 2021, les habitants des communes de Jette, Ganshoren, Laeken, Neder-Over-Heembeek, Haren, Schaerbeek, Saint-Josse, Evere, Anderlecht, Saint-Gilles et Bruxelles passeront au gaz riche. La dernière phase aura lieu le 1er juin 2022. Elle concernera les communes de Forest, Uccle, Ixelles, Etterbeek, Auderghem, Watermael-Boitsfort et les deux Woluwe.