Le nouveau restaurant Manhattn’s Burger, situé au croisement de la chaussée de Boondael et de la rue Emile Banning à Ixelles, est responsable de nuisances dans le quartier depuis le 13 septembre dernier. En cause ? Un énorme générateur fonctionnant au diesel installé devant l’établissement pendant la durée de leurs travaux. En effet, le restaurant a décidé d’ouvrir avant l’intervention de Sibelga, prévue entre octobre et décembre.

Florent Herlitz, un riverain, explique les nuisances vécues par le quartier depuis l’ouverture de l’établissement. "Tout d’abord, il y a le générateur qui fonctionne 7 jours sur 7 de 8h à 23h. C’est une machine installée à même la rue avec une cuve d’environ 2000 litres de mazout. Imaginez un camion qui fait tourner son moteur toute la journée ". Les riverains sont aussi excédés par le bruit engendré. " On a reçu le rapport d’un expert acoustique qui dit que le générateur explosait de 20 décibels les normes de bruit de Bruxelles ". Pour mieux comprendre, l’établissement précédent était un restaurant grec qui a fait faillite suite au covid. Le Manhattn’s Burger a besoin de plus d’énergie pour tourner, d’où l’utilisation de ce générateur.

Mais ce n’est pas tout. L’établissement serait responsable de plusieurs infractions urbanistiques. "Ils ont installé un tuyau d’évacuation des odeurs de cuisine sur la façade de mon voisin direct sans son autorisation. On sent en permanence les odeurs de fritures donc on ne sait même plus ouvrir la fenêtre. On devient fou ". Selon Florent Herlitz, le restaurant n’a pas l’autorisation d’être ouvert, ni de faire tourner un générateur sur la chaussée, ni d’avoir posé un conduit de cheminée, ni d’avoir installé une caméra en façade. Il dénonce également que la police a refusé d’intervenir à de multiples reprises. " Un voisin voulait porter plainte et le commissariat a refusé. C’est tout à fait aberrant ".

Florent explique que toutes ces installations ont aussi des conséquences sur la santé du quartier : tension qui augmente, palpitation, maux de tête,.. Alors il a décidé d’agir avec l’aide d’autres riverains. Après avoir collecté 50 signatures à leur pétition, ils informent la commune. Pourtant rien ne bouge avant d’avoir prévenu les médias. " Ils ont enfin envoyé une patrouille pour régler le problème ". Depuis ce mercredi matin, le restaurant a fermé ses portes et le générateur est éteint. " C’est un soulagement, mais il reste des infractions urbanistiques. La cheminée est toujours là". Pour Florent Herlitz, les relations avec les gérants du restaurant ont démarré sur de très mauvaises bases. " On veut pas les empêcher de travailler, mais la manière de nous traiter est un manque de respect. On n’a plus confiance. Je ne mettrais jamais les pieds dans cet établissement et mes voisins je suppose non plus ".