Les Schaerbeekois pourront dès mardi recevoir de l'aide dans une autre langue que le français ou le néerlandais au sein des services de l'administration communale, a annoncé l'échevin en charge de l'état civil et de la population, Quentin van den Hove (Open Vld). L'anglais pourra être utilisé librement dans les différents services communaux et si les citoyens ont besoin d'assistance dans une autre langue, ils pourront faire appel, moyennement paiement, aux services d'un traducteur fourni par la Commune. L'initiative a été saluée par le ministre bruxellois de la Promotion du multilinguisme, Sven Gatz (Open Vld). "Schaerbeek accueille de plus en plus de citoyens d'autres nationalités", explique l'échevin. "Permettre l'usage de l'anglais est une évidence. L'anglais aide généralement de nombreux citoyens et beaucoup d'entre eux sont déjà assistés 'en stoemelings' en anglais. Nous officialisons cette réalité."

L'échevin, qui travaille à une fonction internationale dans le secteur privé, souligne l'importance d'offrir aux citoyens une aide efficiente et accessible à tous. "Les procédures administratives sont souvent longues et compliquées. Il est donc important que chacun comprenne ce que l'on attend d'eux. Une bonne communication est la base d'un bon service", souligne-t-il.

Des traducteurs pour aider les citoyens dans des langues étrangères autres que l'anglais pourront être fournis par la Commune, pour un coût de 20 euros. L'initiative a été approuvée par le collège communal qui souhaite soutenir le multilinguisme.