Chiffres parquet : 106 dossiers pour suicide en 2019 et 363 pour tentative de suicide.

Après avoir reculé pendant vingt ans de manière importante, le nombre des suicides a augmenté l’an passé en région bruxelloise, selon le bilan à la hausse que le parquet de Bruxelles a pu nous communiquer. Contacté, le Centre de prévention du suicide a réagi en rappelant l’importance de ses lignes d’écoute anonyme (0800 32 123). D’autre part, le centre est actuellement à la recherche de nouveaux bénévoles.

Dans les années 1990, l’arrondissement judiciaire de Bruxelles, qui englobait Hal et Vilvorde, enregistrait chaque année un minimum de 300 suicides (314 en 1993 ; 304 en 1998). C’est en 1999 que le nombre d’actes de désespoir passait pour la première fois sous le seuil de 300.

Il ne cessait de baisser (251 en 2006 ; 238 en 2007) et devenait en 2010 inférieur à 200, à l’exception d’un pic (206 décès) en 2012. Le splitsing (Bruxelles et Hal/Vilvorde séparés) faisait logiquement reculer les chiffres mais sur Bruxelles (région complète), la baisse du nombre des suicides se poursuivait : 110 victimes en 2014 ; 103 en 2017 ; 96 en 2018. Il s’agit de chiffres fiables puisque les décès suspects - le suicide en est un - sont systématiquement portés à la connaissance des services de police, donnent lieu à une enquête et les dossiers sont transmis au parquet du procureur du Roi.

En 2019, le suicide, septième cause nationale de mortalité en Belgique, est reparti à la hausse (+ 10,4 %) dans les 19 communes, avec 106 ouvertures de dossiers (96 en 2028), confirme le porte-parole Denis Goeman. Et 363 tentatives de suicide, également en hausse.

Voilà qui alerte le Centre de prévention du suicide. Déborah Deseck est sa chargée de communication : "Pour le centre, reconnaître la souffrance d’une personne en crise est une mission essentielle qui se décline via ses services proposés gratuitement tels que la ligne d’écoute anonyme et l’aide psychosociale rapide. Les personnes en souffrance sont écoutées sans jugement et peuvent ainsi sortir de l’isolement."

Les bénévoles peuvent contacter le 02 640 51 56 ou envoyer un email à benevolat@preventionsuicide.be.