Les fans qui investissent une somme limitée à Eneco pendant 4 ans peuvent bénéficier d'un rendement annuel brut de 4 %.

Un peu plus d'un mois après l'appel lancé par le club de football RSC Anderlecht à ses fans pour investir dans des panneaux solaires au centre d'entraînement de Neerpede, l'action est plus que réussie, expliquent le RSCA et le producteur d'énergie Eneco, qui a installé les panneaux solaires. Ainsi, quelque 100 000 euros ont pu être récoltés. C'est la première fois en Belgique qu'un club de football, avec ses supporters, réussit une telle opération. RSCA et Eneco sont tous les deux très satisfaits.

Le fournisseur d'énergie a installé 272 panneaux solaires sur le toit afin de pouvoir fournir de l'électricité verte pour le fonctionnement du centre. Dans le même temps, Eneco et RSCA ont offert la possibilité aux fans de participer à cette aventure par le biais d'une opération de crowdlending. Si les fans prêtent une somme limitée à Eneco pendant 4 ans, ils peuvent bénéficier d'un rendement annuel brut de 4 %. Après le terme, ils récupèrent leur investissement.

Après quelques jours seulement, des centaines de fans se sont inscrits à l’opération de crowdlending. Dans la première semaine suivant le lancement, 30.000 euros ont été récoltés. Au départ, les fans pouvaient investir 50 ou 100 euros, mais la demande a vite dépassé le montant maximum. RSCA et Eneco ont répondu à cette demande et ont augmenté le montant à 500 euros. Aujourd'hui, le compteur s'élève à 100.000 euros. Quelque 600 fans se sont inscrits. Concrètement, cela signifie que le prix de revient complet a été payé par les fans.

"La mise en place du crowdlending a été un succès. L'action prouve également qu'un grand nombre de supporters sont conscients des questions environnementales. Ils soutiennent le RSC Anderlecht pour en faire un club durable et contribuer à l'objectif ambitieux de la capitale. Bruxelles veut devenir neutre sur le plan climatique d'ici 2050 en réduisant les émissions de CO2 de 80 %. L'initiative contribue également à l'ambitieux plan climatique 30/30/30 de la BECI. Un grand nombre d'entreprises bruxelloises veulent réduire le CO2 de 30% avec 30 projets originaux d'ici 2030. Cette mesure est une première étape concrète pour améliorer de manière significative la durabilité du club", explique David Steegen, porte-parole du RSCA.