Le Cannibale était de retour dans le quartier de son enfance, ce jeudi, pour l'inauguration d'une stèle en son honneur.

L'émotion était palpable, ce jeudi, sur la place des Bouvreuils de Woluwe-Saint-Pierre, habituellement si paisible, où grouillait une centaine de supporters d'Eddy Merckx, présents pour l'inauguration d'une stèle en l'honneur du plus grand sportif belge de tous les temps. Cette place a d'ailleurs été rebaptisée square Eddy Merckx pour l'occasion.

"J'ai habité cinq ans dans le quartier du Chant d'Oiseau et c'est très émouvant de voir Eddy revenir sur ses terres. Petit, il enfourchait déjà son vélo pour aller distribuer le lait, produit dans l'épicerie que ses parents tenaient, dans tout le quartier", se rappelle Babette. "Ici, c'est un petit village où tout le monde se connaît. Il a toujours été très sociable. C'est un bon vivant qui incarne bien les valeurs de la Belgique, et son accent bien bruxellois ne me laisse pas indifférente."

Babette a vécu cinq ans dans le quartier
Babette a vécu cinq ans dans le quartier © Farr

Michel, affublé d'une casquette à l'effigie d'Eddy Merckx, avait du mal à contenir son émotion. "C'est un sentiment indescriptible pour moi de la voir de si près", explique ce fervent supporter, tout droit venu de Lessines, dans le Hainaut, pour l'occasion. "J'avais 21 ans lorsqu'il a remporté son premier Tour de France. Il a fait énormément pour le cyclisme et le sport en Belgique. Il a servi de modèle à toute une génération et beaucoup de jeunes continuent de s'en inspirer."

Michel est un supporter de la première heure
Michel est un supporter de la première heure © Farr

Il se souvient, non sans émotion, de la première fois où il a pu approcher le "Cannibale". "J'ai eu la chance de le rencontrer au salon de l'auto l'année passée où il faisait une séance de dédicaces. J'avais attendu 4 heures avant de pouvoir lui serrer la main et d'avoir une photo avec lui ! Elle se trouve d'ailleurs toujours encadrée, en bonne place, dans mon salon", ajoute-t-il.

Pierre et Monique étaient en première ligne, ce jeudi, pour acclamer leur champion. "C'est très émouvant de le voir revenir ici, où il a effectué ses premiers coups de pédale. Il a un palmarès énorme mais malgré cela, il ne s'est jamais pris la grosse tête et a toujours gardé les pieds sur terre. C'est quelqu'un de très humble, qui a de belles valeurs, et qui va continuer à inspirer de nombreuses personnes dans les décennies à venir", confie ce couple wolusanpétrusien.

Pierre ne pouvait rater cet événement pour rien au monde
Pierre ne pouvait rater cet événement pour rien au monde © Farr