Les terrasses Corona vont pouvoir rester en place jusqu'au 15 janvier prochain. Après, elles devront être démolies, a décidé le gouvernement bruxellois ce matin, en première lecture.

Pour mémoire, les établissements Horeca devaient démolir leurs terrasses provisoires - aménagées sur les trottoirs ou places de parking sans demande de permis donc - pour le 31 octobre. Le gouvernement bruxellois vient de décider de prolonger cette exception au 15 janvier de l'année prochaine.

Les exploitants qui disposent d'une terrasse répondant aux normes de qualité - détails - peuvent néanmoins demander à leur commune une dérogation, leur permettant de garder leur terrasse jusqu'à la fin de l'année 2022.

Les conditions de pose d'une terrasse sans permis de construire restent inchangées, à l'exception du timing. Par exemple, au moins 1,5 m de passage libre doit être prévu, la terrasse ne peut pas être couverte, ni surélevée, etc.

Durant la pandémie, environ mille terrasses Corona ont fleuri sur le territoire régional. "Elles devaient être démontées à la fin du mois pour un éventuel retour au printemps prochain. Mais les réactions des Bruxellois et des patrons de bars et restaurants sont telles que nous avons décidé de prolonger cette mesure", explique le secrétaire d'Etat en charge de l'Urbanisme Pascal Smet (one.brussels). Qui estime par ailleurs que "le fait que nous utilisions désormais les places de parking comme lieu de rencontre fait réfléchir de nombreux Bruxellois à l'utilisation de notre espace public. Après tout, dans une ville saine, il ne doit pas seulement être là pour se déplacer, mais aussi pour se rencontrer, se détendre et profiter".

Voici le règles de base pour les terrasses Corona : 

- Installer la terrasse de manière permanente ou temporaire et la démonter avant le 15 janvier 2022 au plus tard. Aucune terrasse ne pourra perdurer après cette date. La dispense de permis ne sera plus effective ;

- Limiter le plancher de la terrasse aux places de stationnement existantes ;

- Limiter la hauteur de la terrasse plancher au strict minimum nécessaire afin de tendre vers une continuité de plain-pied avec le trottoir ;

- En cas de paroi ou de cloison, limiter la hauteur à 110 cm ;

- Pas de couverture fixe ;

- Ouvrir la terrasse sur toute sa longueur du côté trottoir ;

- Ne pas occuper les trottoirs ;

- Pas de stockage de meubles sur le trottoir ;

- Structure flexible en cas de travaux ou besoin d’accès à la voirie ;

- Maximum 50 m² ;

- Ne pas entraver les autres usagers (accessibilité et passage aisé des piétons et des PMR, respect des arceaux de vélo notamment).