Bruxelles Malgré l’installation de toilettes mobiles, les élèves de l’Académie des Beaux-Arts se soulagent dans l’hôtel depuis des mois.

La situation peut paraître anecdotique mais constitue un véritable problème pour l’hôtel Bedford, situé dans la rue du Midi en plein centre-ville. Depuis septembre, d’importants travaux sont en cours à l’Académie royale des Beaux-Arts, située juste en face de l’hôtel. Des travaux qui visent à aménager une nouvelle cafétéria, installer de nouvelles toilettes avec douches, rénover une partie de la toiture et réaménager l’auditorium principal de l’Académie dit Horta.

Pour remplacer temporairement les sanitaires qui ont été démolis dans le cadre de ces travaux, 12 cabines ont été installées dans une des cours de l’école. Cinq cabines pour les filles, sept pour les garçons. Mais malgré cette installation temporaire, il nous revient que bon nombre d’élèves traversent la rue pour aller faire leurs besoins... aux sanitaires de l’hôtel Bedford.

Une situation qui, a la longue, agace. "Cela pose problème car l’usage de nos toilettes est exclusivement réservé à la clientèle. Or, on voit quotidiennement des élèves, surtout des filles, et des membres du personnel venir dans notre établissement pour se soulager, explique un membre de l’hôtel. Le problème est que nous n’avons eu aucune demande préalable émanant de l’Académie des Beaux-Arts. Si on avait été contacté pour les dépanner, on aurait peut-être pu trouver un arrangement, mais la situation concerne un bon nombre de personnes et il est grand temps que cela cesse. Les bagagistes ont désormais reçu l’ordre de faire la remarque aux élèves et membres du personnel concernés."

En discutant avec plusieurs élèves à la sortie des cours, il ressort que nombre d’entre eux vont effectivement se soulager dans l’hôtel Bedford. "Certes, des toilettes ont été installées dans la cour mais ce n’est pas très confortable. On préfère aller au petit coin dans une toilette normale plutôt qu’en extérieur dans des cabines mobiles", commente une étudiante.

Un avis a été posé à plusieurs endroits de l’Académie des Beaux-Arts pour avertir les élèves de la situation. "Nous sommes conscients de l’inconfort que cela représente pour chacun d’entre nous mais… c’est, comme on dit communément, un mal pour un bien. De nouveaux sanitaires équipés de douches et de vestiaires sont en construction dans l’ancienne conciergerie. Ils devraient être opérationnels fin mars 2017", peut-on lire.

© DR