90% des personnes arrêtées dealaient en rue.

Deux mois après l'arrêté pris par la commune d'Ixelles dans le quartier Matonge, la bourgmestre libérale Dominique Dufourny annonce que la police a procédé à 108 arrestations judiciaires (90% relatives à la lutte contre le deal de rue) et 130 procès verbaux pour incivilités.

"Avec toujours une importante mobilisation policière et une excellente collaboration avec la Zone de police, puisqu’en plus des équipes d’Ixelles, sont venues en renfort la Brigade Canine, la Recherche Locale, les Brigades Territoriales d’Intervention (police secours), ainsi que la section dite INT, chargée du maintien de l’ordre public", commente l'élue libérale. "Le parquet a également participé à certaines interventions en vue d’une meilleure efficacité du dispositif."

La mesure sera renouvelée au printemps, toujours de manière temporaire et sur un périmètre déterminé. Cet arrêté "répondait à un besoin émanant des riverains et commerçants, en demande de plus de sécurité et de présence policière, et venait s’ajouter à l’ensemble des actions qui visaient et continuerons de viser le deal de rue et autres activités illicites", rappelle la bourgmestre. "Ce n’est pas une solution miracle, je suis consciente que le deal de rue est une problématique plus globale, mais en tant que Bourgmestre j’entends user de tous les moyens mis à ma disposition pour agir. L’arrêté en est un, il reste un outil supplémentaire et s’il permet d’appréhender plus facilement les dealers et auteurs de faits répréhensibles, il faut en faire usage."