Le photographe qui a gazé un manifestant lors de la manifestation Santé en Lutte, fin du mois de septembre à Bruxelles, était dans la voiture du commissaire Vandersmissen juste avant les faits, a-t-il déclaré au journal Le Soir. Philippe Bourguet - c'est son nom - fait l'objet d'une enquête pour port d'arme prohibé tandis que le commissaire Pierre Vandersmissen a été suspendu le temps que l'enquête interne soit terminée. 

Dans le quotidien vespéral, Philppe Bourguet explique encore qu'il fréquente le commissaire depuis "deux ou trois ans" déjà et qu'il lui arrive parfois de monter en voiture avec lui lors de manifestations. "J’ai choisi mon camp, je préfère être du côté de la police que des manifestants", explique ce photographe liégeois au Soir. 'Il y a un deal entre lui - le commissaire, NDLR - et moi. Quand il sort de la voiture, je sors aussi." 

Un "deal" que ne connaissait pas la direction de la zone de police Bruxelles-Capitale-Ixelles, précise Le Soir. Le photographe n'explique par ailleurs pas d'où vient la bonbonne de gaz lacrymogène qu'il a pointée vers le manifestant fin septembre.