La mobilisation était terminée à 12h00. La police a dressé 29 procès-verbaux pour non-respect du port du masque et de la distanciation sociale. Une personne a en outre été arrêtée administrativement.

La manifestation n'avait pas été autorisée. Aucune demande n'avait été introduite.

"On a travaillé en 3 phases", explique Ilse Van de keere. "La manifestation a d'abord été tolérée 30 minutes, avec la condition de respecter les règles covid. Puis, on a fait un rappel aux règles et on a invité à la dislocation. Une majorité de personnes ont quitté le rassemblement dans cette phase 2. Une trentaine de personnes ont refusé de partir et de respecter les règles", détaille-t-elle.

Les policiers ont alors pris leurs identités et ont rédigé 29 procès-verbaux. Une personne qui refusait de donner son identité a été arrêtée administrativement.