La section MR d’Uccle élisait ce dimanche soir son nouveau bourgmestre, suite à démission d’Armand De Decker.

Deux échevins s’affrontaient ce soir pour enfiler l’écharpe maïorale : Marc Cools et Boris Dilliès. A la suite d’un vote de la section locale, c’est Boris Dilliès qui l’emporte avec 14 voix sur un total de 19. Le gagnant devra encore recevoir le soutien de la majorité (MR-Défi-CDH) au conseil communal.

Âgé de 44 ans, Boris Dilliès est actuellement échevin de l'Etat civil, des Finances, du Commerce et de la Jeunesse. Il est également député de la Région de Bruxelles-Capitale et vice-président du MR bruxellois. En tant que président de la commission Infrastructure, il avait gagné en visibilité lors de la crise des tunnels.

Les libéraux n’ont pas encore précisé si l’échevin manquant serait remplacé. Pour des raisons d’économie et de bonne gouvernance, le parti amarante estime qu’il n’est pas nécessaire de remplacer formellement le poste d’échevin vacant à un an des prochaines élections communales.


Un mentor nommé Eric André

Engagé à 15 ans au sein des Jeunes Libéraux, dont il fut président, Boris Dilliès a mené sa première campagne à l'occasion des élections communales de 1988 où se présentait pour la première fois Eric André, son mentor.

Sur le plan local, Boris Dilliès avait succédé en 2005, à celui-ci, comme échevin des Finances. Il avait auparavant travaillé pour M. André lorsque celui-ci était secrétaire d'Etat des Travaux Publics à la Région bruxelloise, à la fin des années '90. M. Dilliès a également travaillé comme attaché du ministre-président bruxellois François-Xavier de Donnea, au début des années 2000.

Sur le plan professionnel, Boris Dilliès a travaillé durant cinq ans pour le groupe international d'édition hollandais Wolters Kluwer, comme chargé de projets. Il a été directeur de la communication du Cercle de Lorraine.